BERBERINE ou ÉPINE-VINETTE

Berberine, epine-vinette

La nouvelle arme contre le diabète de type 2

Connues depuis longtemps et utilisées par les médecines chinoises et ayurvédiques, de nombreuses plantes, font leur apparition dans la médecine occidentale, telle l’épine-vinette que l’on connait sous le nom de berbérine. Une substance traditionnellement utilisée pour ses propriétés immunostimulantes, antifongiques, antibactériennes et régulatrice des troubles intestinaux. De récentes études ont démontré que cette plante était une arme nouvelle contre le diabète de type II et les états pré-diabètiques.

Etudes réalisées

Le mécanisme d’action de la berbérine relève principalement de la régulation de l’AMPK (Activated Protein kinase). Cette protéine kinase, (une enzyme) permet la normalisation du métabolisme énergétique avec un effet coupe-faim. Elle joue donc un rôle clé dans les pathologies comme le diabète, l’insulino-résistance, l’obésité et toutes les complications liées au diabète.

La berbérine, va donc agir à plusieurs niveaux :

  • Elle améliore la sensibilité à l’insuline et facilite le transport du glucose intracellulaire. Elle permet de mieux utiliser à la fois les sucres et l’insuline et, ainsi, d’abaisser le taux de glucose dans le sang.
  • Elle réduit les niveaux sanguins des lipides circulants : triglycérides et LDL-cholestérol.
  • Elle facilite l’extraction des transporteurs de glucose du flux sanguin, et abaisse notable du taux de sucre dans le sang.
  • Enfin, par la production de GLUT4, un transporteur de glucose présent dans les muscles et les cellules graisseuses, elle augmente la sensibilité à l’insuline.

La berbérine ou épine-vinette offre donc les mêmes propriétés que la molécule de metformine que tous les diabétiques de type II prennent chaque jour, sans toutefois avoir les mêmes effets indésirables. A ce jour, toutes les études représentatives ont porté sur l’efficacité de cette substitution chez des patients atteints de diabète de type II.

L’effet hypoglycémiant de la berbérine est signalé en 1988 quand elle est utilisée pour traiter la diarrhée chez les patients diabétiques en Chine. Depuis, cette plante est utilisée comme un agent hypoglycémiant par de nombreux médecins chinois. Nous disposons d’un nombre important de rapports cliniques sur cette action dans la littérature médicale chinoise.

Deux études récentes montrent l’efficacité de la berbérine par rapport à la metformine pour le diabète de type II. Dans la première étude, 36 adultes atteints de diabète de type II nouvellement diagnostiqués ont été affectés par groupe à un traitement par la berbérine ou de la metformine (500 mg 3 fois / jour) pendant 3 mois. L’effet hypoglycémiant de la berbérine a été similaire à celle de la metformine. Des changements importants ont été observés dans le groupe berbérine avec une diminution :

  • De l’Hémoglobine glyquée (HbA1c) de 9,5% à 7,5%
  • De la glycémie à jeun de 190,8 à 124,2 mg/dl
  • De la glycémie postprandiale de 356,4 à 199,8 mg/dl
  • Des triglycérides plasmatiques de 100,5 à 79,2 mg/dl

Une autre étude récente a montré les avantages de la berbérine dans le diabète de type II. 116 patients ont été randomisés pour recevoir de la berbérine (1 g par jour) ou un placebo pendant 3 mois. Dans le groupe de la berbérine, l’hémoglobine A1c passait de 7,5 % à 6,6 %, les triglycérides diminuaient de 2,51 à 1,61 mm/L et le cholestérol total passait de 5,31 à 4,35 mm/L. Le cholestérol LDL régressant lui aussi de 3,23 à 2,55 mm/L. Le taux d’élimination du glucose augmente après le traitement à la berbérine. On notera toutefois des effets indésirables gastro-intestinaux transitoires avec l’usage de la berbérine assez fréquents liés à son action antimicrobienne. Ce désagrément est passager.

Les dernières études montrent que la berbérine est supérieure à la metformine. Elle prouve que la berbérine est bénéfique pour le métabolisme du glucose et l’activité de l’insuline par plusieurs mécanismes distincts comme l’action de l’insuline et l’activation de l’AMPK. Cette protéine se retrouve dans un certain nombre de tissus, y compris le foie, le cerveau et le muscle squelettique, où elle agit comme régulateur de plusieurs systèmes intracellulaires, et en particulier l’absorption cellulaire du glucose.
D’après le site Nutra News, en recherche préclinique, le renforcement de l’activité de l’AMPK a été associé à :

  • une augmentation de 20 à 30% de la durée de vie,
  • une réduction du stockage des graisses (celles du ventre particulièrement dangereuses),
  • une augmentation de la sensibilité à l’insuline,
  • la réduction du cholestérol et des triglycérides,
  • une suppression de l’inflammation chronique et une meilleure activation de l’enzyme SIRT1 (à la manière du resvératrol) et du gène P53 (un gène suppresseur de tumeur).

Une étude américaine publié en 2009 dans National Library of Medecine et National Institutes of Health venait corroborer les études précédentes.
Julien Venesson, spécialiste de nutrition et micro-nutrition, issu d’une famille de pharmaciens et médecins a récemment titré en une de son journal, que la berbérine est « la plante contre le diabète qui fait trembler l’industrie pharmaceutique ». Pour lui, si la nouvelle se répandait, cela pourrait « signer la perte de milliards d’euros de bénéfices » pour l’industrie pharmaceutique, et même la pousser à « une situation proche de la faillite » tant la berbérine possède d’avantages par rapport à la metformine, le premier médicament vendu contre le diabète de type II.

Comme la berbérine inhibe l’accumulation de lipides dans les adipocytes, les résultats suggèrent un effet anti-obésité. Cela signifie aussi que la berbérine pourrait réduire la taille de nos cellules graisseuses et en réduire le nombre. Des études spécifiques démontrent aussi un effet important sur l’apprentissage cognitif et la mémoire. Il semble que cette plante n’ait pas livré tous ces secrets.

En résumé, la berbérine est un agent hypoglycémiant oral puissant avec effet non négligeable sur le métabolisme des lipides. Le coût du traitement du diabète par la berbérine reste très faible et surtout sans effets secondaires décelés à ce jour. C’est pour cela que les grandes industries pharmaceutiques ne souhaitent pas que les qualités de ce produit fassent la une des médias. Il est indéniable que la berbérine puisse avantageusement servir de nouveau candidat dans le traitement du diabète de type II et remplacer la metformine et ses effets secondaires qui feront l’objet d’un prochain article.

La berbérine est donc recommandée comme supplément nutritionnel à prendre tout au long de l’année, pour lutter contre :

  • le vieillissement,
  • le diabète de type 2,
  • les facteurs de risques des maladies cardiovasculaires (LDL-cholestérol et triglycérides élevés),
  • le surpoids abdominal.

– – – – – – –

Références

  • Viollet B, Mounier R, J Leclerc, Yazigi A, Foretz M, Andreelli F. ciblage AMP-activated protein kinase comme une nouvelle approche thérapeutique pour le traitement de troubles métaboliques. Diabetes Metab, décembre 2007.
  • Zhang H, J Wei, Xue R, et al. La berbérine abaisse la glycémie chez les patients diabétiques de type II en augmentant l’expression du récepteur de l’insuline. Métabolisme. février 2009.
  • Steriti R. Berbérine pour diabète sucré de type II. Natural Medicine Journal Octobre 2010.
  • Ikarashi N, Tajima M, Suzuki K, Toda T, Ito K, W Ochiai, Sugiyama K. inhibition de Préadipocytes Différenciation et l’accumulation de lipides par traitement Orengedokuto 2011.
  • Yin J, Xing H, Ye J. Efficacy of Berberine in Patients with Type II Diabetes. Metabolism: clinical and experimental 2008.

Patrick Rossi

 

 


INSCRIPTION DIABETES-HEBDO

Recevez un  cadeau de bienvenue.

Summary
Article Name
BERBERINE ou ÉPINE-VINETTE
Description
Une plante prometteuse pour la recherche de traitements du diabète de type 2.
Author

26 Responses to BERBERINE ou ÉPINE-VINETTE

  1. angy dit :

    bonsoir
    En herboristerie on me propose du berberis vulgaris ,quelle difference avec la berberine pure?
    merci

    • P.Rossi dit :

      Bonjour
      La berbérine s’appelle aussi épine-vinette. Berberis vulgaris est le nom scientifique. Vous pouvez donc en consommer.
      Pour les doses, voir avec votre herboriste.
      Cordialement
      Patrick Rossi

  2. gautier dit :

    Voici le retour de mon expérimentation.
    J’ai donc acheté de l’épine vinette en morceaux (pharmacie de la croix verte – meilleur prix à mon avis)
    Je l’ai broyé en poudre et ai fabriqué des gélules avec un petit appareil acheté sur internet.
    J’ai ensuite mesuré très précisémment l’influence de cette poudre en prenant mon taux de glycémie juste avant de consommer cette gélule et ensuite 1 heure après avoir consommé sans avoir consommé rien d’autre entre-temps.
    Donc voici mes constatations empiriques (elles valent ce que l’on veut et dépendent sans doute de la personne (poids – résistance à l’insuline etc…)
    Une gélule de 800mg environ fait baisser de 0,25 la glycémie.
    Donc par exemple si je suis à 1,95 mg/l je prends 3 gélules et je redescends à environ 1,20 mg/l une heure après (ce qui est correct).
    Conclusion : cela fonctionne très bien.
    J’ajoute que j’ai fait le même test avec une autre plante connue sous le nom de pata de vaca (amazonie). Cette plante est indiquée par la population comme agissant sur la glycémie.
    J’ai donc transformé ces feuilles de pata de vaca en poudre et incorporé en gélules.
    Les résultats sont quasi strictement identiques à l’épine vinette.
    J’ai effectué un autre test avec des cachets de répaglinide (donnés en remplacement de la metformine que je ne supporte pas) et j’obtiens également les mêmes valeurs quasiment (0,5 mg de répaglinide = 800mg de pata de vaca = 800 mg d ‘épine vinette = égal baisse de 0,25 mg/l de la glycémie)
    Si ces infos peuvent servir aux uns et autres j’en serai ravi.

    • brun dit :

      Diabétique depuis 1 an. J’ai pris metformine, maux de ventre terribles, diarrhée etc… . J’ai arrêté. Je prend januvia, mais mon taux ne baisse pas et depuis 1 mois , il monte. Donc, j’ai pris depuis 2 jrs 1 cachet de berbérine et ce matin des douleurs dans le ventre assez conséquentes et diarrhée. La je ne sais pas si je vais en prendre aujourd’hui. En fait, j’ai les même douleurs qu’avec la metformine. Et là, stressée, car si je supporte pas les cachets, j’ai RV le 4/12/17 à l’hôpital je vais voir ce que dit le docteur.

      • P.Rossi dit :

        Bonjour
        Vous êtes la première personne qui me dise que la berbérine provoque des maux de ventre. La metformine, à des effets secondaires c’est indéniable, il semble que le médicament générique soit moins bien supporté… à voir.
        Peut-être avez-vous d’autres problèmes de santé.
        En tout cas, je n’ai pas de retour, bien au contraire, sur la prise de compléments alimentaires.
        Attention de bien respecter le régime pour diabétique en tout cas de le suivre le plus régulièrement et de faire de l’exercice physique.
        N’hésitez pas à me recontacter, Cordialement
        Patrick Rossi

  3. Sire Georges dit :

    Bonjour,Je suis atteins d’un diabète de type 2 depuis environ 6 ans.En complément au traitement que j’ai 500mg de metfofmine matin et soir,j’ai commencé à prendre 30 gouttes avant chaque repas de teinture mère de berberis vulgaris acheté à la pharmacie/herboristerie du Père Blaize à Marseille. Malheureusement cela me provoque des effets secondaires très désagréable (diarrhée).Que pensez- vous dois-je poursuivre,est ce que ce produit est toxique ?
    Merci pour me communiquer votre avis

    • P.Rossi dit :

      Bonsoir Monseigneur,

      D’après ce que je sais, la teinture mère serait plus puissante que la Berbérine en gélules. J’aurais tendance à vous dire de réduire le nombre de gouttes de teinture mère par moitié pour voir. Sachez toutefois que la metformine présente quelques 22 effets secondaires dont la diarrhée. C’est aussi une preuve de l’efficacité de la Berbérine, dommage que cela soit accompagné de désagréments. En tout état de causes, je ne pense pas que le produit soit en cause. Depuis 6 ans vous vous êtes habitué à la metformine, ceci explique peut-être cela. Un midi par exemple, ne prenez que la Berbérine, simplement pour voir si cela apporte les mêmes désagréments puis vérifiez votre taux de glycémie 4 heures après et comparez.
      En tout cas, tenez nous au courant, personnellement, je n’ai jamais trouvé de Berbérine en teinture mère, je n’ai donc jamais essayé.
      Cordialement
      Patrick Rossi

      • Sire Georges dit :

        Boujour, Merci pour votre réponse.Les désagréments du début se sont estompés je supporte bien mieux la metformine associé à 30 gouttes en deux prises de berberine.J’aurai une meilleure appréciation de ce traitement à mon analyse sanguine en juin bien que je sache qu’il faille environ 3 mois pour commencer à percevoir les premiers effets

  4. Béatrice dit :

    Bonjour, je suis diabétique de type 2 et je voulais savoir si la berberis vulgaris en homeopathie était la même chose et quelle dose prendre et en quelle dilution?
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    • P.Rossi dit :

      Bonjour
      A ma connaissance, la version homéopathique est utilisée pour soigner les maladies de peau.
      La berbérine en gélule, contenant toute la baie de l’épine-vinette est prise pour les excès de glucose dans le sang. Dans un premier temps, n’arrêtez pas votre traitement. Vous pouvez prendre de la Berbérine (1 gélule) avant chaque repas. Ensuite vous verrez avec votre médecin pour réduire vos médicaments. Sachez que pour un majorité d’entre-nous, les effets de la berbérine ne se constatent qu’après 2 semaines de prise.

      Bien cordialement
      Patrick Rossi

  5. marie dit :

    Bonjour
    je suis diabétique type 2 depuis 12 an je prend trois foi par jour du glucophage 1000/ 2 DIamicron 60mg par jour /20 unité de lantus le soir et
    un foi par semaine de l’eperazan piqure la berbérine peut elle m’aide
    et comment la prendre a quelle dose
    merci pour vos conseille

    cordialement Marie

    • P.Rossi dit :

      Bonjour Marie
      Compte tenu des doses de médicaments que vous prenez, n’auriez vous pas intérêt à disposer d’une pompe à insuline. Ce serait pour vous une solution pour une meilleure régulation de votre taux de glycémie. Je suis diabétique depuis 6 ans et je ne prends qu’un glucophage 750mg et deux gélules de berbérine en même temps que la gélule avant chaque repas et cela suffit à réguler mon taux de glycémie à environ 1.2 à jeun. Quelque soit les médicaments que vous prenez, vous ne retrouverez pas d’équilibre glycémique sans réduction de la quantité ingéré par repas et un exercice de minimum 30 minute de marche par jour. Les médicaments ne font pas tout.

      D’après les recherches effectuées sur la berbérine, la posologie moyenne recommandée varie de 1000 à 1500 mg par jour, répartis en deux ou trois prises, avant les trois repas principaux. Pour en ressentir pleinement les effets, il est souhaitable d’effectuer un traitement de trois mois minimum, puisque son action optimale s’observe après deux semaines de prise régulière.
      Mis à part quelques utilisateurs ayant noté une légère constipation temporaire en tout début de traitement ou des effets indésirables gastro-intestinaux transitoires – pouvant être liés à son action antimicrobienne – la berbérine est totalement dénuée d’effets secondaires.
      Je vous conseille pour vous aider de prendre 3 gélules avant chaque repas pour vous aider à faire baisser votre glycémie, soit la dose généralement recommandée. N’hésitez pas à me dire si vous en prenez et les résultats.

      Bien cordialement
      Patrick Rossi

  6. Bruno dit :

    Bonjour, je suis diabétique type 2 et je prendre Janumet 50/1000 matin et soir et Gliclazide 60 le matin, ma glycémie fait yoyo avec une moyenne de 1,90.
    La Berberine semble être intéressante mais quelle partie de la plante doit être principalement utilisée et la plus efficace? (les baies, l’écorce, les racines)
    Dans l’attente de vous lires, par avance merci.
    Cordialement.
    Bruno N

    • P.Rossi dit :

      Bonjour Bruno
      Le principe actif est contenu principalement dans la baie. C’est une plante connue sous le nom d’Epine-vinette (Berberis vulgaris).
      Je suis moi même diabétique de type 2 et je prends de la berbérine (Voir dans la rubrique boutique). Plusieurs personnes qui comme moi en prennent, disent que cela fait baisser de 30 % au moins le taux de sucre dans le sang, c’est aussi ce que je constate. J’arrive, en prenant 1 cachet de glucophage avant chaque repas avec une gélule de Berbérine, à stabiliser ma glycémie. Si vous choisissez de prendre de la berbérine, notez avant chaque repas votre glycémie, puis 4 heures après, sur 30 jours. Le taux de glycémie doit revenir à la normale (en fonction de votre propre taux). Ce sera intéressant, parce que nous pourrons le comparer avec tous ceux qui en prennent et ainsi mesurer l’efficacité de cette plante. Attention, il faut en prendre régulièrement pendant une semaine pour commencer à voir les effets. Commencez à noter donc à partir de la deuxième semaine.
      Tenez moi au courant de ce que vous ferez.
      Cordialement
      Patrick Rossi

  7. GALBON dit :

    Atteint d’un diabète de type 2 depuis maintenant 5 ans, je n’arrive pas à maintenir mon hémoglobine glyquée qui varie de 6.9 % à 8.50 % ? je souhaite essayer le traitement avec Berberine, mais ou en trouver et à quelle dose journalire…Sachant que je prends tous les jours du glucophage 1000 avec galvius 50 et parfois un demi Diamicron le matin soit 0.30..
    Cordialement à Vous !
    Patrick.

    • P.Rossi dit :

      Bonjour

      La berbérine permet un meilleur contrôle de la glycémie. Personnellement avec stagid 750mg, je prends deux gélules matin et deux le soir. (le produit présent dans la rubrique « boutique »). Mais cela ne fait pas tout, il faut associé à la berbérine, 30 à 45 minute de marche et réduire de façon drastique tout ce qui contient du sucre. Mangez plus de légume, des viandes maigres et du poisson, boire beaucoup d’eau, oublier soda et bière. Le HbA1c à 6.9 cela peut se corriger facilement, mais lorsque l’on atteint 8.5, cela devient problématique. De toute évidence il faut revoir votre alimentation. Voyez cela avec votre médecin ou un nutritionniste ou un(e) naturopathe. Ce n’est pas remboursé par la sécu, mais parfois cela règle bien des problèmes. Voir aussi le stress… qui fait augmenter considérablement le taux de glycémie, méditation, sophrologie…
      Très chaleureusement
      Patrick Rossi

  8. bonjour cela fait pas plus de 1ans que je suis diabétique type2
    je suis sur metformine 500mg trulicityl 1,5mg 1-inj par semaine mais allergique revenu au victoza 18mg 3ml repaglinide 2mg

    j’ai eu mare de tous c’est médoc arrête je bois beaucoup glycémie entre 87 98 ou 1.20 je voudrais essayer la berbérine quand dit vous

    • P.Rossi dit :

      Bonjour Patricia
      Entre 0.87 et 1.2 de taux de glycémie c’est déjà très bien. A mon avis, la metformine en 500mg devrait suffire. Une injection par semaine devait vous apportez quoi ?
      Je suis perplexe. J’aimerais être dans les mêmes taux que vous.
      Je prends depuis juillet 2016, régulièrement, de la berbérine (en gélule de 400 mg). je dois constater que ma glycémie s’est stabilisée autour de 1.25. Je me sens beaucoup mieux. Une metformine 500mg et une berbérine avant chaque repas. Je pense que pour vous ce serait l’idéal.
      Je vous rappelle que je ne suis pas médecin, mais un diabétique qui se soigne autrement. je prends de la berbérine en gélule de la marque -Good State-. Un grand merci par avance pour me dire ce que vous avez décidé et le résultat.
      Cordialement
      Patrick Rossi

  9. gautier dit :

    Merci pour cette info.
    J’ai trouvé sur internet des écorces d’épine-vinette à acheter dans une pharmacie. Je compte broyer ces écorces en poudre et la mettre en gélules avec un petit appareil.
    Question : quel dosage appliquer ? Sachant que la berbérine représente, je crois, environ 2% de la poudre ainsi constituée.
    Merci de votre réponse

    • P.Rossi dit :

      Bonjour Gautier, En ce qui me concerne, je prends de la berbérine en gélule de la marque -Good State-.
      1 gélule contient 400 mg de berbérine HCL. J’en prends une avant chaque repas avec la metformine dosée à 500 mg.
      Merci de votre retour lorsque vous aurez réalisé vos gelules. Cordialement.

  10. GIAN DEPETRIS dit :

    Bonjour
    je suis diabétique de type 2 depuis 7-8 ans, je souffre aussi d’une insuffisance cardiaque sévère, actuel ment je suis sous januvia 100 et 2 diamicron 60 / jour; je me demande si je peux essayer la berberine et sous quelle dosage.
    merci de vos conseils
    Gian

    • P.Rossi dit :

      Comme vous le savez, je ne suis pas médecin. Toutefois la prise de berbérine ne présente pas de contre-indications sévères avec d’autres médicaments. Elle peux vous aider à mieux contrôler votre diabète. La berbérine est présentée sous forme de cachet ou de gélule dosée à 500 mg de berbérine. C’est je dirais, sa forme standard,c’est aussi celle que je prends en gélule. IL faut en prendre pendant deux semaine environs pour en voir les effets. Demandez à votre médecin si vous pouvez associer les deux médicaments que vous prenez avec de la berbérine.
      Je vous souhaite de trouver une solution adaptée à votre problème. Cordialement.

  11. […] De  récentes études ont démontré que cette plante était une arme nouvelle contre le diabète de type 2 et les états pré-diabétiques. Le mécanisme d’action de la berbérine relève principalement de la régulation de l’AMPK (Activated  Protein  kinase). Cette protéine kinase, (une enzyme) permet la normalisation du métabolisme énergétique avec un effet coupefaim. Elle joue donc un rôle clé dans  les pathologies comme le diabète, l’insulino-résistance, l’obésité et toutes les complications liées au diabète. Source :diabetes-hebdo.com […]

    • Touzalin Françoise dit :

      Bonjour,

      Je suis diabétique du type 2 de puis 11 ans ( dont j’ai pris 40 kilos et j’en s’ouffre ) : en prenant, un traitement : avec de la rapide, matin, midi, et soir,dont le taux varie très souvent ( entre 12u et 20 unité et de la Lantus le soir qui est de 38 unité. Pourras-je utiliser se produit pour me faire baiser mon taux qui est très haut ( entre 2.40 et 3.50).
      Merci de bien vouloir me donner une réponse, pour m’aider à m’en sortir
      Merci de vos conseille.
      Françoise.

      • P.Rossi dit :

        Bonjour

        Apparemment, l’usage de compléments alimentaires tels que la nigelle, la berbérine, le nopal ou la cannelle ne présentent pas de dangers particuliers.
        Toutefois, ces compléments alimentaires ne font pas effets de la même manière chez tout le monde. Chacun d’entre nous est différent et réagit différemment à des médicaments ou des compléments alimentaires. Chacun des compléments alimentaires cités ci-dessus, à la pouvoir de faire baisser le taux de glycémie sanguin. Faites un test pour chacun de ces produits et notez leurs effets et vos taux de glycémie, cela vous permettra d’être fixée sur celui qui vous convient. Attention, ne changez rien à votre traitement médical.
        Pour ce qui concerne le poids, je ne peux vous aider, mais là aussi, il est indispensable de faire un régime adapté au diabète, voir un nutritionniste serait déjà un bon réflexe, puis ensuite, faire de l’exercice, de la marche par exemple à raison de 1 heure par jour.
        Tenez moi au courant de vos amélioration avec les compléments alimentaires.
        Cordialement
        Patrick Rossi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.