LA NUTRITION UN ENJEU PLANETAIRE

Manger pour une bonne santé

Vivre mieux, vire sainement, vivre plus longtemps

Si vous avez acquis mon premier livre sur le diabète, je vous en remercie. Je vous donnais des pistes pour vous débarrasser des effets indésirables de cette maladie est utilisant les plantes et les compléments alimentaires. Dans ce blog, je vais aborder les dernières avancées en matière de soins aux diabétiques et vous informer des dernières découvertes en matière de nutrition et en particulier du célèbre régime méditerranéen ou régime crétois, pas seulement à destination des diabétiques, mais bien pour tous.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voudrais toutefois vous préciser un point important. La nutrition est paradoxalement un domaine aussi neuf que vieux. « Que ton aliment soit ton premier médicament » nous disait Hippocrate il y a 2400 ans. Pourtant, force est de constater que la nutrition a été largement ignorée par la médecine du siècle dernier (XXème) au profit de traitements chimiques, allopathiques.

Mais nous pouvons constater depuis quelques années, une modification dans la façon se soigner pour grande partie de la population. Si vous lisez ces articles, vous faites alors partie, de cette population qui a choisi de se soigner autrement. Car face à l’impuissance de cette médecine « moderne » à éradiquer les maladies qui empoisonnent le quotidien de millions de personnes, nous redécouvrons de plus en plus, les remèdes de nos grands-mères, les extraits de plantes et le goût de manger sainement. C’est même devenu une médecine de pointe en ce qui concerne le diabète, les maladies cardio-vasculaires et le cancer. Des naturopathes de renoms travaillent en ce sens.

Les études sont de plus en plus nombreuses et leurs résultats, prometteurs. La nutrition reprend ses droits dans les pratiques de la médecine. Moins de sucre, moins de sel, moins de gras, cela ne veut pas dire, ne plus rien manger, cela veut dire : se nourrir autrement, sainement et de qualité. Pauline de Voghel nous invite à éveiller les enfants à la cuisine, faite naturellement en famille. Ils découvrent les produits frais, les fruits et légumes qu’ils cuisinent avec amusement mais aussi avec passion pour devenir un repas convivial.

Dans le cadre d’une étude épidémiologique réalisée dans les années 1950 par la Seven Countries Study , visant à établir une relation entre les habitudes alimentaires et les maladies de société, il a été établi que la suralimentation liée à une vie sédentaire multipliait par deux les risques de maladies cardio-vasculaires et diabétiques en Europe du nord et en Amérique du nord. Cela fait donc 60 ans que le problème est connu, mais rien est fait pour y remédier. Les habitudes sont tenaces, les lobbies travaillent dans l’ombre, mais plus encore, alors qu’elle s‘est servit des plantes pour créer les premiers médicaments, l’industrie pharmaceutique demande aujourd’hui d’en interdire l’usage. Quant à l’opinion publique, elle se complaît souvent dans le plus simple et le plus raide, préfère l’allopathie sans avoir à se poser de question, c’est en tout cas l’image qu’elle donne.

Aussi ne vous étonnez pas de lire dans cet ouvrage mes avis qui sortent des sentiers battus, fruits de nombreuses recherches documentées en Inde, aux USA, en Chine… où de vrais remèdes préventifs, voir curatifs, ont vu le jour, mais dont on ne parle, ni dans les médas (radio, TV, presse…) ni dans aucune revues médicales ou très peu. Afin de conforter le lecteur, je donne toujours les références des études scientifiques qui me servent de support. Une page du site répertorie l’ensemble de ses sources. Faisons avant tout, confiance à tous ces chercheurs dans le monde qui mettent leur savoir à la découverte de nouveaux médicaments, indépendamment de l’industrie pharmaceutique.

Alors que des millions de gens dans le monde souffrent de maladies chroniques, la recherche sur la longévité humaine vient de franchir une étape majeure. Ignorés des médias occidentaux, des chercheurs russes ont mis au point une substance capable d’allonger la vie de 5, 10 voir même 15 ans. Mais quelle importance que la vie augmente si par ailleurs nous sommes malades ou si nous ne pouvons nous nourrir correctement. N’y-a-t-il pas là un paradoxe ? Les laboratoires rivalisent d’ingéniosité pour nous vendre du rêve, pas pour nous guérir.

Une nouvelle molécule trouvée dans l’ayahuasca (un breuvage réalisé à partir de lianes amazoniennes) a la particularité de régénérer les cellules du pancréas qui ont été perdues lors d’un diabète. Mais qui en parle ?
Quelques lignes publiées dans « Nature Médecine » indiquent cette nouvelle voie de traitement du diabète avec cette plante. Andrew Stewart, directeur de « Diabète, Obésité » à l’Institut du Métabolisme à l’École de Médecine du Mont Sinaï (ICAHN), New York, est l’auteur de cette étude. Il s’explique dans un entretien publié dans la revue « Healthline News ».

99 % des prescriptions médicales font appel à des médicaments chimiques. En faculté de médecine, seules 30 plantes sont encore étudiées sur plus de 800.000 connues. Le métier d’herboriste a pratiquement disparut en France, les pharmaciens y ont largement contribué et font en sorte de conserver leur prérogatives. La plupart de ces mêmes pharmaciens ne connaissent plus les plantes et refusent même de les vendre favorisant ainsi les médicaments allopathiques, leur véritable fond de commerce. Les lobbies des industries pharmaceutiques voudraient carrément les interdire à la vente en dehors des pharmacies. Ils travaillent en ce sens au Parlement Européen, comme s’ils étaient les dépositaires de toute la création végétale sur terre. Seules 148 plantes sont autorisées, mais sont vendues sans aucune indication thérapeutique. Des fois que l’on puisse se soigner sans besoin de médecins. De quoi ont-ils peur ?

Quelques pharmaciens toutefois, adeptes des plantes, ont dans leurs officines, développé le rayon phytotéraphie, huiles essentielles et dispenses nombres de conseils avisés sur des soins alternatifs.
Vous ne pouvez indiquer que le fenouil aide à la digestion, que le thym soulage la bronchite, et surtout que la camomille calme les nerfs et favorise le sommeil, sinon, vous êtes poursuivi pour exercice illégale de la pharmacie, toutes ces mentions sont interdites. Devant cela, des associations travaillent pour la diffusion de la connaissance des plantes. Grace à Internet et aux réseaux sociaux, de nouvelles habitudes se mettent en place pour remplacer des traitements très lourds pour l’individu et onéreux pour la société, par des solutions phytothérapiques sans effets secondaires et toutes aussi efficaces.

Pourtant, le congrès des Herboristes qui s’est déroulé le 25 et 26 avril 2015 à Toulouse a rassemblé de nombreux participants et l’événement a été un grand succès. Cette 3ème édition était organisée par l’Herboristerie du Palais Royal Natura Mundi, L’Ecole Lyonnaise de Plantes Médicinales, l’Inderplam, Phytofrance et l’IPSN (Institut pour la Protection de la Santé Naturelle). Malgré des obstacles légaux et administratifs, le métier d’herboriste pourrait revoir le jour bientôt sous d’autres formes. Gageons que ces efforts ne restent pas lettre morte.

La phytothérapie et la nutrition sont devenues des enjeux de civilisation. Tout le monde doit prendre conscience des nouvelles possibilités de soins contre le tout médicament chimique et la malbouffe afin ne pas devenir les proies faciles des labos pharmaceutiques et des grands groupes de l’agro-alimentaires. Un vrai challenge pour les années à venir. La nutrition est l’enjeu planétaire, un enjeu incontournable pour toutes les civilisations.

Patrick Rossi

Pour en savoir plus.

  • The Seven Countries Study, regroupe 7 pays dans le monde pour réaliser la première étude majeure afin d’examiner le régime et le style de vie associé à d’autres facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaire.
    http://sevencountriesstudy.com/about-the-study/countries.
  • Nutrition & Santé – Cuisine & Bien-Etre – Alimentation durable.
    Pauline de Voghel, l’auteur, utilise la cuisine-plaisir comme un outil d’éducation alimentaire, que les enfants expérimentent avec beaucoup de joie et d’amusement.(Avril 2014). http://sco.lt/7PCXvV
  • Institut pour la Protection de la Santé Naturelle – Un compte-rendu du congrès des herboristes du 25 et 26 avril 2015, est disponible sur le site de l’IPSN. http://www.ipsn.eu/

– – – – – – –
(1) Nutrition & Santé – Cuisine & Bien-Etre – Alimentation durable – Avril 2014, Pauline de Voghel. http://sco.lt/7PCXvV.
(2) The Seven Countries Study, regroupe 7 pays dans le monde pour réaliser la première étude majeure afin d’examiner le régime et le style de vie associé à d’autres facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaire. http://sevencountriesstudy.com/about-the-study/countries.
(3) Institut pour la Protection de la Santé Naturelle – Un compte-rendu de ce congrès est disponible sur le site de l’IPSN. http://www.ipsn.eu/.

 


 

INSCRIPTION DIABETES-HEBDO

Recevez un  cadeau de bienvenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.