LES ADDITIFS ALIMENTAIRES

additifs-alimentaires attention dangers

À SURVEILLER

Une Etude sur les additifs alimentaires connus que l’on peut trouver dans bon nombre de préparations industrielles est présente dans le livre « DANGER ADDITIFS ALIMENTAIRES » de Corinne Gouget et dont voici une partie, non exhaustive, du terrifiant résultat des recherches.

Il est indispensable pour les diabétiques et ceux qui ne le sont pas de regarder attentivement les étiquettes des produits que l’on achète et surtout que l’on consomme. Certains contiennent ces additifs qui font froid dans le dos. On se demande encore comment des gouvernements dans le monde tolèrent l’usage de ces additifs dans l’alimentation.

E310 – Propyle gallate : À ÉVITER !
Antioxydant de synthèse vivement déconseillé aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Il entraîne : l’hyperactivité, asthme, urticaires, insomnies, troubles digestifs, infertilité, infection du foie et des reins, lymphomes, cancer et diverses réactions allergiques. Un rapport de 1993 démontre que cet additif pose des problèmes d’hémoglobine, une baisse de production des globules rouges ainsi que des changements morphologiques de la rate chez des rats ayant été nourris avec cet additif pendant 90 jours.

E385 – Sodium édétate : À ÉVITER !
EDTA (Ethylènediamintétracétate de calcium disodium) dangereux pour les jeunes enfants mais néanmoins largement utilisé dans l’alimentation industrielle. Il a la propriété d’enrober les molécules métalliques pour éviter leur réactivité.

Les risques : mauvaise absorption des minéraux, vomissements, diarrhées, crampes abdominales ou musculaires, troubles de la coagulation du sang, passage de sang dans les urines. Sur des animaux de laboratoire, l’EDTA a causé des dommages du métabolisme cellulaire endommageant aussi les chromosomes. Cet additif particulièrement dangereux est interdit en Australie.

E200 – Acide sorbique : À ÉVITER !
Conservateur d’origine naturelle ou chimique pouvant interagir avec d’autres additifs et en particulier les nitrates.

E240 – Formaldéhyde : DANGEREUX !
Il est interdit en France : le formaldéhyde est synthétisé à partir du méthanol. Il est fortement cancérigène.

E422 – Glycérol : DOUTEUX !
L’auteur l’a classé orange. Additif largement autorisé dans les produits alimentaires, de nombreux arômes, dans des pastilles pour la toux et des suppositoires. Souvent considéré comme inoffensif mais attention, il n’est pas recommandé pour les femmes enceintes ou allaitant.

E471 – Mono et diglycérides d’acides gras : DANGEREUX !
Agent d’enrobage, émulsifiants, gélifiants, antioxydants et supports pour colorants. En tant qu’additif, il s’agit en général d’un mélange de plusieurs produits chimiques.

Différentes études sur des animaux ont démontré que les éléments de la famille des glycérides peuvent : empêcher une bonne croissance, provoquer de mauvaises assimilations des acides gras essentiels, augmenter le volume du foie et des reins, réduire la taille des testicules et affecter l’utérus. Les diglycérides sont sur la liste du FDA dans l’attente d’études approfondies, sur leurs effets mutagènes, tératogènes et sur les organes reproductifs. Attention donc, à ce produit.

E524 – Sodium hydroxyde : DOUTEUX !
L’auteur l’a classé orange car les réactions restent contradictoires.

E542 – Phosphates d’os : DOUTEUX !
Additif dérivé de déchets d’os de carcasses d’animaux d’abattoirs. Cet additif est peu cité mais vu ses origines et le risque de contracter la célèbre « maladie de la vache folle », il est ici classé rouge. Végétariens s’abstenir !

E574 – Acide gluconique : À ÉVITER !
Correcteur d’acidité de synthèse dérivé du glucose et pouvant être aussi d’origine animale ou d’oléagineux transgéniques.

E620 – Acide glutamique : À ÉVITER !
Exhausteur de goût de synthèse qui sert aussi à remplacer le sel. Il pourrait être aussi d’origine végétale ou animale. C’est cet additif qui encourage à manger encore plus.

Il entraîne une perte de sensibilité de la nuque, du dos, des bras, des douleurs cardiovasculaires, des crises d’asthme. Un additif très utilisé qu’il faut donc absolument éviter.

E924 – Bromate de potassium : DANGEREUX !
Il est interdit en France. Agent de traitement des farines, il s’agit d’un sel de l’acide bromique combiné avec ce métal. Il est fortement cancérigène.

E954 – Saccharine sodique : À ÉVITER !
Le doyen des édulcorants. Forts risques d’allergie et certainement cancérigène.

E1520 – Propylène-glycol : DANGEREUX !
Support et solvant pour additifs connu sous le nom d’antigel et on pourrait bien se demander si cela est indispensable lorsque l’on sait qu’il est bien connu que boire de l’antigel peut provoquer la perte de la vue, de graves problèmes aux reins et même la mort…

Dans les règles conventionnelles d’étiquetage, pour le repérage des additifs alimentaires, il est utile de savoir que le chiffre qui se trouve juste après la lettre « E » indique la fonction de l’additif alimentaire. En voici la liste:

Le chiffre « E » suivi du « 1 », indique un colorant
Le chiffre « E » suivi du « 2 », indique un conservateur
Le chiffre « E » suivi du « 3 », indique un antioxydant
Le chiffre « E » suivi du « 4 », indique un épaississant ou un stabilisant
Le chiffre « E » suivi du « 5 », indique un correcteur/régulateur ou un anti-agglomérant
Le chiffre « E » suivi du « 6 », indique un exhausteur de goût
Le chiffre « E » suivi du « 9 », indique une cire, un gaz de propulsion ou un édulcorant.

Les additifs alimentaires cancérigènes.

E102 (colorant) – E110 (colorant) – E120 – E124 – E127 – E211 – E220 – E230 – E250 – E251 – E252 – E311 – E330 (l’additif réputé le plus dangereux) – E407 – E450.

Ils sont toxiques ! A écarter absolument ! C’est une recommandation (parmi des centaines !) que vous trouverez dans le tout nouveau Guide :  » Vivre en bonne santé plus longtemps « 

Il est recommandé, une fois de plus, de bien lire les étiquettes des produits que vous achetez. N’hésitez pas à boycotter les produits contenant ces additifs. Souvenez vous que la grande distribution ne remet pas dans ses rayons, un produit qui ne se vend pas. Là est la force du consommateur qui devient consom’acteur.

Patrick Rossi

 


 

INSCRIPTION DIABETES-HEBDO

Recevez un  cadeau de bienvenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.