UN PANCREAS ARTIFICIEL DEBUT 2017

pancreas artificiel

Ce système d’administration d’insuline automatisé facilitera une partie du fardeau que le diabète représente pour bon nombre de diabétiques.

Le HealthDay News du Mercredi 28 septembre 2016 indique que – La Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) a approuvé mercredi le premier système automatisé de distribution d’insuline, un « pancréas artificiel » pour les personnes atteintes de diabète de type 1 .

  • Première technologique

« Cette première technologique en son genre peut fournir aux diabétique de type 1 une plus grande liberté pour vivre leur vie sans avoir à surveiller constamment et manuellement leurs niveaux de glucose et administrer l’insuline », affirme le Dr Jeffrey Shuren, directeur du Centre de la FDA pour les périphériques de santé.

Le dispositif – MiniMed 670G de Medtronic – est ce qu’on appelle un système hybride en boucle fermée. En bref, il surveille la glycémie et délivre alors les doses d’insuline nécessaires. L’appareil s’éteint automatiquement lorsque les niveaux de sucre dans le sang deviennent trop faibles.

Toutefois, ce dispositif n’ai pas encore un pancréas artificiel totalement automatisé. Les personnes atteintes de diabète de type 1 auront toujours besoin de suivre avec attention leur nourriture, et entrez régulièrement cette information dans le système.

  • Disponibilité

Medtronic a déclaré que le nouveau dispositif sera disponible au printemps 2017. L’approbation de la FDA est actuellement seulement réservée aux  personnes âgées de 14 ans et plus. La société procède actuellement à de nouveaux essais cliniques pour des patients plus jeunes.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune provoquée par une attaque erronée des cellules productrices d’insuline, en les détruisant. L’insuline est une hormone nécessaire à l’utilisation et au transport du sucre dans les cellules du corps et du cerveau afin de fournir du combustible indispensable à la vie. Les personnes atteintes de diabète de type 1 doivent remplacer l’insuline que leur corps ne produit plus, grâce à de multiples injections quotidiennes ou par un minuscule cathéter attaché à une pompe à insuline.

Toutefois, déterminer exactement la quantité d’insuline à délivrer n’est pas une tâche facile. L’insuline en trop ou trop peu peut avoir des conséquences dangereuses, voir mortelles.

  • Utilisation

Cette nouvelle technologie révolutionne la façon de s’administrer l’hormone. L’appareil dispose d’un moniteur de glucose en continu qui mesure en permanence les niveaux de sucre dans le sang. Un algorithme informatique sophistiqué calcule alors si ces niveaux de sucre dans le sang sont trop bas ou trop élevé. S’ils sont trop élevés, alors l’appareil délivrera la dose correcte d’insuline pour ramener le taux de glycémie à un niveau correct.

Le dispositif injecte de l’insuline via un petit cathéter inséré sous la peau et fixé à un tube qui est lui-même relié à une pompe à insuline. Ce système d’administration d’insuline doit être chargé environ tous les trois jours.

Si les niveaux de sucre dans le sang sont trop faibles, l’appareil arrête l’administration d’insuline.

Dans une déclaration, Aaron Kowalski, directeur de la mission pour la FRDJ (Juvenile Diabetes Research Foundation), a dit que c’était LE remède pour le diabète de type 1, « Je sais que le pancréas artificiel va changer beaucoup de vies pour le mieux. »

  • Un mieux pour les diabétiques

« Les gens qui ont participé aux essais cliniques du pancréas artificiel ont non seulement atteint un meilleur contrôle global, mais connaissent le soulagement de dormir toute la nuit et se réveiller le matin avec des niveaux de glycémie parfaitement corrects. C’est une amélioration de la qualité de vie qui sera disponible à d’autres personnes vivant avec le diabète très vite, suite de la décision de la FDA ».

Melinda Rose – qui a un fils grandi avec le diabète de type 1, diagnostiquée quand il avait à peine 13 ans – a exprimé sa joie pour cette approbation. « Le pancréas artificiel va révolutionner la façon dont une personne atteinte de diabète de type 1 gère cette maladie. Sur le plan humain, les parents d’un enfant avec ce système [de pancréas artificiel] vont maintenant être en mesure de dormir toute la nuit avec le souci en moins ».

Dr. Gerald Bernstein, un endocrinologue et coordinateur du programme Diabetes Friedman au Lenox Hill Hospital de New York, a également exprimé son enthousiasme pour le nouveau dispositif. « Avec le développement de dispositifs électroniques pour délivrer l’insuline et mesurer la glycémie, le rêve est devenu réalité avec ce pancréas artificiel. La plus grande difficulté a été la complexité de l’administration de l’insuline et le développement d’algorithmes qui pouvaient répondre aux fluctuations de l’hormone ».

« Ceci est un pas en avant pour les personnes atteintes de diabète de type 1, » a-t-il ajouté. « Il faudra encore quelques années pour qu’un traitement entièrement biologique voit le jour, mais il est intéressant de savoir que la vie peut être meilleure et que les meilleures choses sont entrain d’arriver ».

Selon la FRDJ, il existe actuellement 18 systèmes de pancréas artificiel à divers stades de développement, Medtronic est le premier à recevoir l’approbation de la FDA.

Medtronic a également été le premier à recevoir l’approbation en ce qui concerne une pompe « low-suspend ». Ce dispositif, approuvé à la fin 2013, se coupe automatiquement lorsque les niveaux de glycémie sont trop bas.

L’approbation de la FDA est basée sur des données provenant d’un essai clinique sur 123 personnes atteintes de diabète de type 1. Les volontaires de l’étude portaient le dispositif pendant trois mois. Pas de pics d’hypoglycémie enregistrés. Une seule personne diabétique a connu une acidocétose, une complication grave qui peut survenir si quelqu’un ne reçoit pas suffisamment d’insuline, selon l’American Diabetes Association. Le dispositif était calibré pour ne pas délivrer d’insuline au delà d’une certaine quantité.

Le dispositif est sûr et efficace. Mais une machine reste une machine et ce dispositif ne veut pas dire qu’il ne faut plus faire attention à ce que l’on mange. La nutrition reste la première base de gestion de bons taux de glycémie.

Patrick Rossi

 

 

Summary
Article Name
UN PANCREAS ARTIFICIEL DEBUT 2017
Description
Cette première technologique en son genre peut fournir aux diabétique de type 1 une plus grande liberté pour vivre leur vie sans avoir à surveiller constamment et manuellement leurs niveaux de glucose et administrer l'insuline.
Author
Diabetes-Hebdo

9 Responses to UN PANCREAS ARTIFICIEL DEBUT 2017

  1. Nath dit :

    Bonjour, moi j ai un enfant diabetique de type 1 j habite en france. Et je. E comprends pas pourquoi la france attend pour la commercialisation vue qu il ont les capteurs enlite qu ils vendent a part. C est un procédé qu il connaisse deja vue que mon fils la essaye et que sa lui convenait très bien. Sauf que ses capteurs ne sont pas rembourse. Ses capteurs s associe avec la pompe 640. Donc dire que la france attend … attend quoi puisque des gens connaissent deja sauf que la différence c est qu il faut qu il paie ses capteurs

    • P.Rossi dit :

      Bonjour

      En France comme dans d’autres pays européens, l’important n’est pas notre santé mais l’accumulation de dividendes destinés aux actionnaires et lobbyistes de tous poils. J’ai pour ma part, la conviction que toutes ces maladies, comme le diabète pourraient très bien se soigner, les solutions existes, mais hélas, cela ne rapporterait strictement rien aux laboratoires pharmaceutiques. C’est ainsi… Quand aux remboursements, la sécurité sociale est bien malade elle aussi, peut-être est-ce voulu !
      Les abus de plus en plus importants depuis des années, empêchent de cerner les vrais besoins. A termes, il faut envisager que cela disparaisse au profit des compagnies d’assurances qui choisirons qui ou quoi, elles remboursent.
      Notre système social est mourant, il ne faut pas en attendre grand chose. Nous devons nous prendre en charge et trouver d’autres solutions alternatives.
      Cordialement
      Patrick Rossi

  2. Marie-Claude dit :

    Es-t-il maintenant disponible au Canada ? Je suis type 1 depuis maintenant 38 ans et j’y songe vraiment.

    • P.Rossi dit :

      Bonjour
      En principe il est disponible aux USA et au Canada. Je ne sais pas du tout, comment fonctionnent les systèmes de santé dans ces deux pays, mais je pense que le dispositif est maintenant connu au moins dans les hôpitaux.
      N’hésitez pas à me tenir au courant.
      Cordialement
      Patrick Rossi

  3. Super cette nouvelle pompe

    Les prestataires de santé vont se jeter dessus !

    http://santadom.com/prestataire-de-sante/

    • Mme TUHAULT Françoise dit :

      Bonjour,

      Mon petit fils de 15 ans est diabétique depuis l’âge de 7 ans et est sous
      pompe, il est domicilié à Montpellier, pourra t-il bénéficier courant 2017 de ce pancréas artificiel ? il est actuellement hospitalisé dans une
      clinique pour enfants diabétiques à pallavas pendant 2 semaines pour
      régulariser ses taux de glycémie qui n’étaient pas bons. Merci pour votre réponse. Bien cordialement. Mme TUHAULT Françoise

      • P.Rossi dit :

        Bonjour Madame
        Je comprend votre désarroi face à cette maladie, surtout si elle touche un enfant. Le problème avec les enfants c’est qu’ils ne se rendent pas toujours compte des effets indésirables de cette maladie. Ils ont souvent des difficultés à gérer ce qu’ils consomment, notamment les sodas et autres sucreries, parce qu’ils pensent que la pompe est là pour ça. J’espère pour votre petit fils que ce n’est que cela et qu’il pourra corriger ses taux de glycémie par une gestion rigoureuse de son alimentation.
        Le pancréas artificiel est déjà en vente au USA, il faut encore attendre pour le voir en Europe et en France, mais c’est sans aucun doute une grande avancée. Reste que cela ne fera pas tout, la gestion de la nutrition reste le premier point pour un diabétique, c’est le point le plus difficile.
        Bien cordialement
        P. Rossi

        • Rio dit :

          Bonjour je suis diabétique depuis l’âge de 6 ans et j’ai 44 ans. Pour moi c’est un grand espoir. Entre les hypo et les hyper c’est dur de faire face et c’est très fatiguant. Mon endocrino m’a dit que j’avais une neuropathie sévère une gastro paresie. L’année dernière on m’a mis un stint car avec mon acétone trop importante j’ai fait un petit infarctus. Mes artères sont très fines donc gros problèmes. Sera t-il possible pour moi d’obtenir ce pancrea artificiel ? Merci pour votre réponse

          • P.Rossi dit :

            Bonjour
            Le pancréas artificiel est présent uniquement aux USA pour le moment. Il y a toujours un décalage entre le moment ou ces médicaments sont prêts et celui ou il sont commercialisés. Tout dépend évidement de l’endroit où vous vous vivez. Je sais que ce n’est pas simple, mais il faut être patient en la circonstance. J’ai entendu dire que pour une gastroparésie, il fallait manger beaucoup moins au repas principaux mais faire un petit casse-croûte à 10 heures et à 16 heures. Evitez à tout prix, les gros repas. Vous devriez essayer la berbérine pour vous aider. Tous ceux qui en prenne trouvent cela très intéressant. Il n’y a pas d’effets secondaires.

            Les recherches menées sur la berbérine, avec une posologie moyenne recommandée de 1000 à 1500 mg par jour, répartis en deux ou trois prises, avant les trois repas principaux, à donné des résultats excellents. Pour en ressentir pleinement les effets, il est souhaitable d’effectuer un traitement de trois mois minimum, puisque son action optimale s’observe après deux semaines de prise régulière. Personnellement, j’en prends à raison de deux gélules dosées à 400 mg avant chaque repas et cela régule très bien ma glycémie.

            Bon courage
            Cordialement
            Patrick Rossi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.