REGIME PALEO POUR DIABETIQUE

le regime paleo pour diabétique

Le régime populaire paléo peut-il aider les personnes atteintes de diabète à mieux contrôler leur glycémie ?

Le but de cet article n’est pas de faire la part belle au régime paléo. Il est de lancer une réflexion autour de la nutrition et de son importance vis-à-vis du diabète. Nous ne reviendrons pas non plus sur l’intérêt des différents régimes que l’on trouve ça et là. Il s’agit là, de donner une nouvel éclairage et de mettre en lumière le témoignage d’un américain qui s’est sorti du diabète avec le régime paléo.

Le régime alimentaire de nos ancêtres pourrait nous aider à garder le diabète de type 2 sous contrôle. Le concept n’est pas aussi farfelu qu’il puisse paraître. Au cours des dernières années, la popularité du soi-disant « régime paléo » – une haute teneur en protéines, régime alimentaire à faible teneur en glucides qui minimise les aliments transformés et met l’accent sur les viandes et les légumes – a grimpé en flèche. Ses partisans le vantent comme un moyen d’améliorer la santé et perdre du poids. La recherche a démontré qu’il peut en fait aider les personnes atteintes de diabète à gérer efficacement leur taux de glycémie.

Une étude lancée en 2011 par l’Université de Californie à San Francisco (UCSF) a constaté que les personnes atteintes de diabète de type 2 qui ont suivi un régime paléo ont pu améliorer leur tension artérielle, les niveaux de sucre dans le sang et le cholestérol en quantités importantes en seulement deux semaines. D’autres participants à l’étude qui ont suivi un régime alimentaire traditionnel recommandé par l’ADA ont vu peu ou pas du tout d’amélioration.

Les chercheurs ne sont pas sûr de savoir pourquoi les adeptes d’un régime paléo ont eu de meilleurs résultats pour la santé, mais il est possible que ces aliments puissent-être mieux adaptés pour un régime alimentaire pour diabétique de type 2 qu’avec d’autres aliments, a déclaré Lynda Frassetto, néphrologue et chercheur principal de l’étude.

Elle suggère que tous les glucides ne sont pas égaux. « Les glucides de fruits et légumes peuvent contenir des produits qui sont mieux assimilables pour vous que les glucides à partir de céréales. En outre, lorsque vous mangez des fruits et légumes vous obtenez plus d’antioxydants et de micronutriments que dans la même quantité de blé ou de céréales ».

Les personnes atteintes de diabète de type 2 qui suivent un régime paléo peuvent constater que cela leur permet de mieux contrôler leur taux de sucre sanguin, a déclaré Melissa Joy Dobbins, éducatrice en diabète, et porte-parole de l’Académie de Nutrition et diététique. « Vous mangez presque rien et cela augmente votre taux de sucre dans le sang », a noté Dobbins. « Vous vous restreignez en glucides et votre taux de sucre sanguin est bas, c’est l’hypoglycémie. Alors que faire ?  » Le régime paléo encourage également les aliments non transformés, ce qui est une approche plus saine. De plus, le coté rassasié avec moins de calories favorise la perte de poids, et est également bénéfique au diabète de type 2.

Toutefois, étant donné que ce régime alimentaire élimine presque complètement certains groupes d’aliments, comme les céréales, la sagesse traditionnelle dirait qu’il est de moins bonne qualité qu’un régime plus diversifié. « Un grand nombre d’experts en nutrition disent que le régime paléo n’est pas équilibré », averti le Dr. Dobbins.

De nombreuses versions du régime paléo encouragent également la consommation de viandes rouges, riches en matières grasses et des produits laitiers contenant des graisses saturées comme le beurre, ce qui peut causer une élévation du taux de cholestérol. Cela peut être un problème particulièrement dangereux pour les personnes atteintes de diabète, qui sont plus susceptibles de développer des maladies cardiaques que les non-diabétiques. « Pour les personnes atteintes de diabète, l’objectif principal est de contrôler la glycémie, mais le second but est de réduire le risque de maladie cardiaque et de leurs complications ».

Il convient de noter que les participants au régime paléo dans l’étude UCSF, qui ont réussi à réduire leur taux de cholestérol, n’ont pas mangé de viandes rouges ou de graisses saturées. Leurs protéines provenant principalement de sources maigres comme le poisson et le poulet, tandis que les graisses dans l’alimentation étaient saines pour le cœur, des types insaturés.

Un des plus grands partisans d’un régime paléo pour le diabète est un américain de 51 ans, Steve Cooksey, qui a commencé à suivre le régime en 2009, juste quelques mois après avoir été diagnostiqué diabétique de type 2. Il avait vu deux membres de sa famille, diabétiques, devenir de plus en plus malade, tout en suivant les traitements traditionnels contre le diabète, ce qui l’a fait douter de cette approche habituelle. Il a également constaté que le plan des repas ne l’aidait pas à contrôler son taux de glycémie.

« Je suis rentré chez moi et j’ai réalisé que manger impliquait de plus en plus d’insuline, mon taux de glycémie aurait dû être à la baisse, mais ce n’était pas le cas. »

Moins d’un mois à compter de son adhésion à un régime paléo, Cooksey a été en mesure d’arrêter de prendre tous ses médicaments contre le diabète, y compris son insuline. Il vérifie encore son taux de glycémie régulièrement mais il est toujours dans des limites normales.

« J’ai une glycémie normale comme pour les gens normaux, je ne suis plus un diabétique », a déclaré Cooksey, dont le site Web, le diabète Guerrier (diabetes-warrior : http://www.diabetes-warrior.net/), explique les avantages d’un régime paléo pour le diabète.

Dans le plan de régime paléo que Cooksey suit : il choisit des aliments entiers non transformés, des repas pour aider à contrôler son diabète de type 2. Sur une journée typique, il peut manger des œufs, des légumes verts, et du bacon pour le petit déjeuner. Tilapia et épinards pour le déjeuner. Des côtes (veau ou porc), cuites avec une sauce à faible teneur en glucides, et un mélange de légumes pour le dîner.

Entre les repas, il prend des collations à faible teneur en glucides comme des œufs durs, fromage, thon en conserve, saumon, sardines, et certains légumes, tels que des bâtonnets de céleri, des poivrons verts, du brocoli ou du chou-fleur… etc.

Des histoires comme celle de Cooksey ne sont certainement pas les seules. Parce que le corps des personnes atteintes de diabète de type 2 ne produit pas assez d’insuline, cette petite quantité pourrait être suffisante pour traiter la petite quantité de glucides du régime paléo. Mais cela ne peut pas être une solution permanente, à moins d’être très rigoureux dans son régime.

« Que ce soit un régime paléo ou tout autre régime restreint en glucides, les gens peuvent fonctionner avec peu d’insuline ».Mais ils peuvent éventuellement en avoir besoin, malgré tout. Cela dépendra de la façon dont le pancréas est épuisé ».

Les personnes atteintes de diabète de type 1, qui ne produisent plus d’insuline du tout, ne serait pas en mesure d’arrêter leurs médicaments contre le diabète en suivant un régime paléo. Les effets d’un tel régime n’a pas été étudiée chez les personnes atteintes de diabète de type 1, mais le Dr. Frassetto pense qu’il a le potentiel pour de bons résultats.

Les personnes atteintes de diabète qui sont intéressés à essayer un régime paléo devraient consulter leur médecin ou une diététicienne/nutritionniste avant de commencer le programme. Si vous avez des problèmes rénaux ou êtes sous certains médicaments, vous ne pouvez pas être en mesure de le suivre en toute sécurité. Étant donné que le régime paléo implique également de grandes quantités de nourriture (notamment de fibres), ceux qui ont des problèmes intestinaux chroniques peuvent ne pas être en mesure de le tolérer non plus.

Ceux qui ne sont pas sûrs de suivre un régime paléo pour gérer leur diabète peuvent avoir, quand même, certains avantages a incorporer quelques-uns de ses principes dans leur régime actuel, comme manger plus de produits frais et moins de pâtes et de pain.

« Je pense que les gens en général mangent trop de glucides », a déclaré le Dr. Dobbins. « Vous pouvez vous débarrasser facilement de l’excès. Je suis favorable à la consommation d’un peu plus de protéines, en s’assurant que les graisses sont saines pour le cœur, tout en ayant moins de glucides. Je pense que c’est la solution pour que les gens puissent vivre avec le diabète et avoir de bons résultats avec leur glycémie et leur poids ».

Cooksey, cependant, est convaincu que le « mode de vie paléo » est fait pour lui et que c’est une chance pour lui. « Je suis béni d’être un diabétique parce qu’il m’a fait chercher une meilleure façon de vivre, et je l’ai trouvé ».

Patrick Rossi

 

 

 

INSCRIPTION DIABETES-HEBDO

Recevez un  cadeau de bienvenue.

Summary
Article Name
REGIME PALEO POUR DIABETIQUE
Description
Le régime populaire paléo peut-il aider les personnes atteintes de diabète à mieux contrôler leur glycémie ? Le concept n'est pas aussi farfelu qu'il puisse paraître. Au cours des dernières années, la popularité du soi-disant "régime paléo" - une haute teneur en protéines, régime alimentaire à faible teneur en glucides qui minimise les aliments transformés et met l'accent sur les viandes et les légumes - a grimpé en flèche.
Author
Diabetes-hebdo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.