INVERSER LA RESISTANCE A L’INSULINE

inverser résistance insuline

8 aliments pour inverser la résistance à l’insuline.

Beaucoup de personnes dans le monde font une résistance à l’insuline, ce qui les conduit au diabète. On peut comme cela, être en route vers le diabète depuis 10 ans ou plus et ne pas le savoir. Il est pourtant possible d’inverser la résistance à l’insuline avec 8 aliments. Voici ce qui arrive lorsque vous êtes diabétique.

L’insuline indique aux cellules sanguines de prendre en charge le glucose et de le transporter là où cela est nécessaire. Avec la résistance à l’insuline, vos cellules deviennent insensibles à ces ordres. Elles ignorent les instructions pour s’ouvrir et prendre le glucose. Votre corps produit plus d’insuline pour essayer d’obtenir que le message soit entendu. Mais cela ne fonctionne toujours pas. Le taux d’insuline augmente de plus en plus.

Ces niveaux d’insuline chroniquement élevés entraînent un gain de poids rapide, un vieillissement prématuré, l’hypertension artérielle, des maladies cardiaques, élèvent le risque de cancer et conduisent finalement à un diabète de type 2. Les plantes, les épices et les aliments sont votre première ligne de défense.

Voici les 8 aliments pour inverser la résistance à l’insuline et maintenir la sensibilité de vos cellules.

 

1 – Le curcuma : 100% efficace dans la prévention du diabète. Une étude de 2009 révèle que la curcumine, un composé actif trouvé dans le curcuma peu inversé la résistance à l’insuline. Cette étude démontre une efficacité de 500 à 100 000 fois plus efficace que la metformine pour activer l’absorption du glucose. [1]

Dans une autre étude sur 240 adultes prédiabétiques, les patients ont reçu soit 250 mg de curcumine ou un placebo chaque jour. Après neuf mois, aucun de ceux qui prennent la curcumine a développé le diabète, mais 16,4% du groupe placebo à développé la maladie. En d’autres termes, la curcumine est 100 fois plus efficace dans la prévention du diabète de type 2.

2 – Gingembre : Abaisse la glycémie à jeun de sang de 10,5%. Dans une étude randomisée en double aveugle, 88 diabétiques ont été divisés en deux groupes. Chaque jour un groupe a reçu un placebo tandis que l’autre a reçu 3 capsules d’un gramme de gingembre en poudre.

Après huit semaines, le groupe de gingembre réduit leur taux de glycémie à jeun de 10,5%, alors que le groupe placebo augmente son taux de glycémie à jeun de 21%. En outre, la sensibilité à l’insuline a augmenté significativement plus dans le groupe de gingembre. [2]

Dans une autre étude, les chercheurs ont prouvé que 1 600 mg par jour de gingembre améliore huit marqueurs du diabète, y compris sensibilité à l’insuline. [3]

3 – Cannelle : moins de la moitié d’une cuillère à café par jour réduit les niveaux de glycémie. La cannelle est l’une des épices les plus anciennes et les plus populaires. Il a été utilisé depuis des millénaires tant pour son goût et ses qualités médicinales en permettant d’inverser la résistance à l’insuline.

La cannelle normaliser les niveaux de sucre dans le sang pour les diabétiques de type 2 par l’amélioration de la répondre à l’insuline. Une méta-analyse de huit études cliniques montre que la cannelle fait baisser les niveaux de glycémie à jeun. [4]

Elle fonctionne en partie en ralentissant la vitesse à laquelle l’estomac se vide après avoir mangé. Dans une étude où des sujets ont mangé environ une tasse de riz au lait avec ou sans une cuillère à café de cannelle, l’ajout de la cannelle a ralenti de 37 % la vitesse à laquelle l’estomac se vide et de 34,5% la progression des niveaux de sucre dans le sang.

Moins d’une demi cuillerée à thé par jour réduit les niveaux de sucre dans le sang dans les diabétiques de type 2. [5] Voici de raisons pour manger tous les jours de la cannelle.

4 – Extrait de feuille d’olivier : Les chercheurs de l’Université d’Auckland (New Zeland) ont prouvé que l’extrait de feuille d’olive diminue la sensibilité à l’insuline et obtiennent des résultats comparables à la metformine.

Dans une étude randomisée, en double aveugle contrôlée par placebo, 46 hommes en surpoids ont été divisés en deux groupes. Un groupe a reçu des capsules contenant l’extrait de feuilles d’olivier et l’autre groupe un placebo. Après 12 semaines, l’extrait de feuille d’olivier réduit résistance à l’insuline pour une moyenne de 15%. Elle a également augmenté la productivité des cellules productrices d’insuline dans le pancréas de 28%. [6]

5 – Les petites baies rouges : Elles diminuent les pointes d’insuline après le repas. Des études montrent que le corps a moins besoin d’insuline pour équilibrer le sucre après un repas si les baies rouges sont également consommées.

Dans une étude sur des femmes en bonne santé en Finlande, les sujets ont été invités à manger du pain blanc et du pain de seigle, avec ou sans une sélection de différentes baies en purée. L’amidon dans le pain provoque des pointes dans les niveaux de glucose après les repas. Mais les chercheurs ont constaté que l’ajout de baies réduit considérablement le pic de glycémie après le repas.

Fraises, myrtilles, airelles, mures, cassis, etc, toutes sont efficaces. Donc, n’hésitez pas à consommer un mélange constitué de ces baies lorsque vous le pouvez. [7]

6 – Nigelle ou graine noire (Nigella sativa) : Seulement 2 grammes réduit la résistance à l’insuline. Dans une étude sur 94 patients diabétiques, les chercheurs prescrivent soit 1, 2 ou 3 grammes par jour de nigelle en capsules. Ils ont constaté qu’à la dose de 2 grammes par jour, la nigelle a considérablement réduit la glycémie à jeun et la résistance à l’insuline. La plus forte dose de 3 g n’augmente pas les résultats. [8]

La nigelle a été consommée depuis des milliers d’années pour ses propriétés curatives. Elle est parfois désignée comme la coriandre romaine, sésame noir, cumin noir et carvi noir. Elle est aussi appelée « le remède pour tout ».

7 – La spiruline : Augmente la sensibilité à l’insuline de 225%. Dans une étude randomisée de patients insulino-résistants, les chercheurs ont comparé la puissance de la spiruline et du soja pour contrôler les niveaux d’insuline. [9]

17 patients ont reçu 19 gr de spiruline par jour. Les 16 autres patients ont reçu 19 grammes de soja. Après huit semaines, le groupe de spiruline à augmenté sa sensibilité à l’insuline de 224,7% tandis que le groupe de soja augmente sa sensibilité de 60% seulement.

8 – La Berbérine : Des études prouvent qu’elle est meilleure que les trois différents médicaments les plus prescrits contre la diabète. La berbérine est un composé amer trouvé dans les racines de plusieurs plantes, l’hydraste, l’épine-vinette et le mahonia ou raisin d’Oregon.

Les chercheurs chinois ont comparé la berbérine à la metformine dans une étude pilote sur 36 patients. Ils ont démontré que la berbérine réduit les niveaux de sucre dans le sang tout aussi bien que la metformine en seulement trois mois. Les patients ont également diminué de manière significative leur taux de glucose sanguin à jeun ou après les repas.

Dans la même étude, les chercheurs ont donné de la berbérine à 48 diabétiques pendant trois mois. Après seulement une semaine, la berbérine réduit à la fois les niveaux de glycémie postprandiale et à jeun. En outre, ils ont inversé la résistance à l’insuline  de 45%. [10]

D’autres chercheurs ont réalisé une méta-analyse de 14 études impliquant 1.068 participants. Ils ont constaté que la berbérine est tout aussi efficace que la metformine, le glipizide ou la rosiglitazone, les trois des principaux médicaments pour le traitement du diabète sur le marché. [11] La berbérine n’a pas d’effets secondaires, on ne peut pas en dire autant pour les médicaments.

De nouvelles études corroborent chaque année les études précédentes et valident chacune des huit plantes ci-dessus dans le traitement du diabète. Ces 8 aliments pour inverser la résistance à l’insuline, ne sont pas les seuls. Ce qui est extraordinaire c’est que nous nous trouvons encore avec des médicaments qui occasionnent des effets secondaires parfois très dangereux pour la santé, indépendamment du diabète. Quand prendrons-nous conscience que tout se trouve dans la nature et que les médecins ne sont plus omnipotents.

Patrick Rossi

Références :

[1] Teayoun Kim, Jessica Davis, Albert J Zhang, Xiaoming Il, Suresh T Mathews. Curcumine active l’AMPK et supprime l’expression des gènes dans les cellules de la néoglucogenèse hépatome. Biochem Biophys Res Commun. Oct 2009 16; 388 (2): 377-82. Epub aoû 2009 8. Revue: 19665995

[2] Hassan Mozaffari-Khosravi, Behrouz Talaei, Beman-Ali Jalali, Azadeh Najarzadeh, Mohammad Reza Mozayan. L’effet du gingembre en poudre comme supplémentation sur la résistance à l’insuline et indices glycémique chez les patients atteints de diabète de type 2. Une étude randomisée, en double aveugle, contre placebo en essai contrôlé. Complement Ther Med. 2,014 février; 22 (1): 9-16. Epub 2,014 Jan 8. PMID: 24559810

[3] Tahereh Arablou, Naheed Aryaeian, Majid Valizadeh, Faranak Sharifi, Aghafatemeh Hosseini, Mahmoud Djalali. L’effet de la consommation de gingembre sur le statut glycémique, profil lipidique et certains marqueurs inflammatoires chez les patients atteints de diabète sucré de type 2. Int J Food Sei Nutr. 2014 février 4. Epub 2014 février 4. Revue: 24490949

[4]. A Paul Davis, Wallace Yokoyama cannelle apport abaisse la glycémie à jeun: méta-analyse. J Med alimentaire. 2011 Sep; 14 (9): 884-9. Epub 2,011 avril 11. PMID: 21480806

[5] Joanna Hlebowicz et al, « Effet de la cannelle sur la glycémie postprandiale, la vidange gastrique, et la satiété chez les sujets sains. » Am J Clin Nutr Juin 2007 Vol. 85 no. 6 1552-1556

[6] Martin de Bock, José Go Derraik, Christine M Brennan, Janene B Biggs, Philip E Morgan, Steven C Hodgkinson, Paul L Hofman, Wayne S Cutfield. Olivier (Olea europaea L.) polyphénols des feuilles améliorent la sensibilité à l’insuline chez les hommes en surpoids âgés : étude contrôlée par placebo, essai croisé aléatoire.

[7] Riitta Törrönen, Marjukka Kolehmainen, Essi Sarkkinen, Kaisa Poutanen, Hannu Mykkänen, Leo Niskanen. Les baies réduisent insuline postprandiale en réponses à des prises de blé et de seigle chez les femmes en bonne santé. J Nutr. 2013 avril; 143 (4): 430-6. Epub 2013 Jan 30. PMID: 23365108

[8] Abdullah O Bamosa, Huda Kaatabi, Fatma M Lebdaa, Abdul-Muhssen Al ELQ, Ali Al-Sultanb. Effet de la Nigella sativa sur le contrôle glycémique des patients atteints de diabète de type 2. indienne J Physiol pharmacol. 2010 Oct- déc; 54 (4):. 344-54 PMID: 21675032

[9] Azabji-Kenfack Marcel, Loni G Ekali, Sobngwi Eugene, Onana E Arnold, Edie D Sandrine, Denis von der Weid, Emmanuel Gbaguidi, Jeanne Ngogang, Jean C Mbanya. L’effet de la Spiruline par rapport au soja sur l’insulino-résistance des patients infectés par le VIH : étude pilote randomisée. Eléments nutritifs. 2011 Jul; 3 (7): 712-24. Epub 2011 Jul 18. PMID: 22254118

[10] Yin J, H Xing, Ye J. Efficacité de la berbérine chez les patients atteints de diabète sucré de type 2. Métabolisme – mai 2008; 57 (5): 712-7 Pubmed 18442638

[11] Dong H, N Wang, Zhao L, Lu F. Berbérine dans le traitement du diabète de type 2: un examen systémique et méta-analyse. Evid Based Complement Alternat Med.  2012; 2012: 591654 Pubmed 23118793

 

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.