UN PANCREAS ARTIFICIEL

pancréas artificiel, diabète type 1

Un pancréas artificiel pour produire de l’insuline

Les diabétiques de type 1 pourront bientôt disposer d’un pancréas artificiel qui va produire de l’insuline naturellement, afin d’éliminer complètement le besoin d’injections quotidiennes. Ces cellules productrices d’insuline, créé dans un laboratoire, pourront bientôt éliminer les problèmes d’injections pour les diabétiques de type 1.

Des scientifiques australiens de l’Université de technologie de Sydney (UTS) ont réussi à créer des cellules qui produisent elles-mêmes de l’insuline. Les chercheurs ont créer ces cellules à partir de cellules du foie et ils se préparent déjà à les intégrer à un pancréas « bio-artificiel » en première mondiale après avoir obtenu les licences de la société américaine de biotechnologie PharmaCyte Biotech en octobre dernier.

PharmaCyte Biotech dispose d’un mécanisme de livraison innovant, appelé le système Cell-in-a-Box, qui est essentiellement réalisé à partir d’une base de cellulose « une capsule » qui abrite les cellules artificielles qui vont être intégrer dans le corps humain. Ce système est assez révolutionnaire dans le sens où il permet de développer des traitements pour une maladie où les cellules d’origine ne sont plus sensées libérer les molécules destinées à notre organisme. Après l’acquisition de la licence pour ces cellules productrices d’insuline, PharmaCyte Biotech a pris une option importante dans le traitement du diabète de type 1.

Cell-in-a-Box est une technologie d’encapsulation à base de cellulose qui a prouvé avec deux études cliniques de phase I et II sur le cancer du pancréas qu’elle ne se décompose pas, même après de longues périodes de temps (plus de 2 ans) une fois implantée à l’intérieur du corps. Un autre avantage essentiel que Cell-in-a-box possède par rapport aux autres technologies d’encapsulation, est qu’il est particulièrement adapté à un traitement du diabète, puisque les capsules ne provoquent pas de rejet de l’organisme qui détruirait ces capsules et donc la production d’insuline à l’intérieur.

Le diabète de type 1 est essentiellement une maladie auto-immune qui se produit lorsque le système immunitaire d’une personne attaque les cellules du pancréas et les empêche de réguler correctement les niveaux de glucose dans le sang, qui se fait par la diffusion d’insuline en quantités contrôlées. Expliquant pourquoi la nouvelle lignée cellulaire, appelé cellules « Melligen », est réalisée à partir de cellules saines du foie, à la place des cellules pancréatiques, Ann Simpson de UTS Science, qui développe ce principe de cellules au cours des 20 dernières années, a donné l’explication suivante :

« Quand un fœtus se développe, le foie et la forme du pancréas sont de la même origine endodermique. Cela signifie qu’ils ont le potentiel de faire les mêmes choses l’un comme l’autre ».

En conséquence, les cellules saines du foie humain ont été génétiquement modifiées pour prendre en charge le rôle des cellules pancréatiques productrices d’insuline. Jusqu’ici, les essais de laboratoire ont été très prometteurs, avec ces cellules modifiées qui sont en mesure de produire de l’insuline en réponse directe à la quantité de glucose dans leur environnement.

L’équipe prévoit de transplanter les pancréas artificiels dans des animaux pour tester s’ils peuvent intégrer efficacement le corps et réguler les niveaux d’insuline. Dans cette étude, les cellules encapsulées semblent avoir agi comme un « pancréas artificielle » en remplacement du pancréas d’origine.

Le 21 Octobre 2014, Nuvilex, Inc. s’est rapproché du « Bio-pancréas artificiel », en vu de produire un traitement du diabète par les cellules productrices d’insuline et a publié un plan visant à développer ce traitement utilisant le principe « Cell-in-a-Box ». En Novembre 2013, la société avait acquis les droits mondiaux exclusifs pour utiliser cette technologie d’encapsulation de cellules vivantes à base de cellulose pour le développement de traitements pour le diabète.

Maintenant, presque un an plus tard, Nuvilex a fait un bond en avant dans cette course en fixant une ligne de « cellules vivantes » qui pourraient potentiellement être encapsulés dans la technologie Cell-in-a-Box. La semaine dernière (début novembre 2015), cette société obtenait les droits mondiaux pour utiliser des cellules humaines productrices d’insuline (cellules Melligen), et annonçait le développement d’un traitement pour diabétique insulinodépendant.

Le diabète est une des maladies les plus courantes du monde moderne et l’épidémie se développe de façon alarmante. Heureusement, les scientifiques sont en train de concevoir de nouveaux produits et des moyens non invasifs pour traiter le diabète et aider les gens à mener une vie normale.

Patrick Rossi

Références : The Pharmaceutical Journal, Timi Gustafson.

En savoir plus : Inquisitr, News Worth Sharing 

 

 

 

Summary
PANCREAS  ARTIFICIEL
Article Name
PANCREAS ARTIFICIEL
Description
Les diabétiques de type 1 pourront bientôt disposer d’un pancréas artificiel qui va produire de l'insuline naturellement, afin d'éliminer complètement le besoin d'injections quotidiennes.
Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.