UN STYLO POUR OUBLIER LE DIABETE

stylo pour guérir le diabète

Diabète, le nouveau stylo avec un clic par semaine. La presse italienne a relayé une information capitale sur un nouveau produit que l’on injecte via un stylo une fois par semaine.

Un stylo pour oublier le diabète. Juste un « clic », une fois par semaine, le rêve, non !
La réduction drastique de l’administration quotidienne de pilules, l’adieu à trente voir même soixante injections d’insuline par mois, en adoptant ce nouveau « stylo », discret et facile à utiliser, est mis en place en Italie pour le traitement du diabète. Une solution efficace, sûr, bien toléré et pratique à utiliser pour tout le monde.

L’Agence européenne des médicaments a accordé une autorisation de commercialisation il y a environ un an et le « Stylo » arrivera bientôt dans toute l’Europe. Aujourd’hui, en Italie, il est en cours d’évaluation par l’Agence italienne du médicament, qui a déjà délivré les autorisations pour démarrer la production. Il reste l’espoir d’un demi-million de diabétiques italiens qui abandonnent le traitement ou le suivent très mal parce qu’ils sont trop compliqués ou contraignants ou encore, parce qu’ils craignent les effets secondaires.

Une « révolution » qui permet aux personnes atteintes de diabète d’oublier leur maladie : un bon contrôle de la glycémie se résume à simplement appuyer sur un bouton, sans même voir une aiguille ou d’avoir à apprendre à utiliser une seringue. Le nouveau « stylo », qui sera fabriqué en Italie et distribué en Europe, contient une molécule, la « Dulaglutide », une classe active des agonistes du GLP-1 (glucagon-like peptide-1).

« la Dulaglutide en thérapie est plus efficaces que les hypoglycémiants oraux et même l’insuline, qui doit être prise une ou plusieurs fois par jour, dans ce cas, le contrôle de la glycémie est administré une fois par semaine » explique Francesco Giorgino, professeur d’endocrinologie et du métabolisme à l’Université Aldo Moro de Bari – « Cette thérapie a été très efficace en permettant un bon contrôle glycémique, le médicament est très bien toléré et sûr, il réduit le risque d’hypoglycémie dangereuse et serais même une aide à la perte de poids. « .

« Un autre point très important et innovant est le mode d’administration du médicament, chargé dans un « stylo » discret, facile à transporter, simple à utiliser, construit de telle sorte que l’aiguille ne puisse pas se voir afin d’enlever la peur de l’aiguille. La dose de médicament est fixe, sans la nécessité de calculer la quantité de produit quelque soit l’activité du patient. Pour la distribution de la dose, retirez le bouchon, placez l’outil perpendiculaire à l’abdomen et appuyez sur le bouton. Attendez quelques secondes, une fois l’injection réalisée, l’aiguille minuscule et indolore se rétracte automatiquement afin de ne pas se voir.
C’est donc une automédication automatique, ce qui permet de simplifier considérablement la gestion du diabète. En outre, ces étapes simples seront répétées une fois par semaine, quatre en un mois. Une date facile à retenir et un engagement simple à maintenir et motivant pour prendre soin de soi ou pour les plus effrayés par les médicaments », ajoute le Dr Giogino.

Les candidats idéaux pour l’utilisation de ce produit sont les personnes atteintes de diabète qui ne peuvent contrôler le niveau de sucre dans le sang malgré un régime et l’utilisation d’agents hypoglycémiants oraux. On estime qu’il a environ un million d’italiens, tous à risque élevé pour des complications dues à un manque de contrôle glycémique.

« Aujourd’hui, les incrétines, une hormone sécrétée par le tube digestif lors de la prise d’un repas qui stimule la sécrétion d’insuline par les cellules bêta du pancréas, sont utilisés par seulement 3,4% des diabétiques. Ce pourcentage est d’environ huit à dix fois plus faible pour une proportion de patients qui pourraient en obtenir les plus grands avantages.

Avec l’arrivée d’un produit d’une extrême simplicité d’utilisation, cela permettra d’augmenter l’observance du traitement pour qu’à long terme le ratio coûts-avantages de la thérapie qui, en plus d’un haute efficacité, réduit les effets secondaires, les complications, les hospitalisations, les événements indésirables, soit le plus faible possible.

Le nouveau stylo avec la dulaglutide doit être utilisé dès l’échec de la première médication par voie orale, en évitant l’ajout de comprimés difficiles à gérer. Les études cliniques montrent que la livraison du médicament, sous cette forme, augmente l’adhésion du patient au traitement, et un contrôle du diabète de plus en plus efficace. Une pleine adhésion est en effet essentiel lorsqu’il s’agit d’une maladie chronique qui est encore aujourd’hui, traitée avec des agents hypoglycémiants oraux, que 40 à 50% des malades suive de manière incorrecte, mettant en danger leur santé.

« Parmi les patients traités à l’insuline, la moitié « oublie » la dose quotidienne une ou plusieurs fois par semaine et un sur quatre abandonne complètement la thérapie, s’exposant à un risque élevé de complications. Toutes les vingt minutes un diabétique meurt des conséquences d’un traitement mal géré. L’espérance de vie de ces patients est encore 5 à 10 ans de moins que la normale, alors qu’il pourrait s’aligner avec celle de la population générale en suivant des thérapies adéquates, simple à suivre et capable de surmonter les barrières psychologiques aussi souvent présentes chez le patient », conclue le dr Giogino.

Patrick Rossi

 

Référence : http://www.dire.it/17-09-2015/17602-diabete-arriva-la-nuova-penna-con-un-click-a-settimana/

Barrington P, Chien JY, Tibaldi F, Showalter HD, Schneck K, Ellis B, LY2189265, a long-acting glucagon-like peptide-1 analogue, showed a dose-dependent effect on insulin secretion in healthy subjects [archive], Diabetes Obes Metab, 2011;13:434–438

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-Spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.